Beauté à Paris  Jar Parfums

Parfums

Beauté à Paris  Jar Parfums
Beauté à Paris  Jar Parfums

Beauté à Paris : Jar Parfums

14, rue de Castigliones, Ier
Métro Tuileries 
Ouvert de 10h30 à 18h30, fermé le dimanche

Parfums de joaillier 
Boudoir précieux et velouté, crypte nimbée d’une teinte améthyste à la fois glamour et cabalistique, le cabinet de curiosités frangrantielles de Joël Arthur Rosenthal, le joaillier américain le plus mystérieux de Paris, ajoute à la dimension énigmatique de cet artiste inclassable se dérobant obstinément à toute exposition médiatique. Installé en salons juste à côté de la place Vendôme et auxquels on accède par seule cooptation, il est établi là depuis 1977, enrobé d’un mythe fabuleux, taillé dans l’intimité, serti d’élitisme, et couronné de l’exclusivité. On sait que ses créations baroques, extravagantes et poétiques – chaque pièce est strictement unique -, ont été portées par Marella Agnelli et Liz Taylor. On sait qu’Uma Thurman, Ellen Barkin et Maryvonne Pinault en sont les ferventes collectionneuses. Voilà quelques saisons, le MET à New-York a consacré une rétrospective à JAR. Lui-même a écrit, il y a fort longtemps, un livre aussi côté que ses parures qui atteignent des prix stratosphériques. Cette « parfumerie » est la seule concession au public, l’unique porte entrouverte sur son univers. Sept extraits de parfums, charnels et capiteux, pas un de plus, dont le premier, Golconda, composé en 1987. Suivront JardeniaJarling, Ferme tes Yeux, à humer, imbibant des boules de peau de chamois serrées sous verre, comme des truffes. Puis vendus, après choix cornélien, dans un flacon de 30 millilitres. Fabuleux et envoûtant. 

The world’s most exclusive #perfume #Jar. Be prepared to shed some big bucks

Une publication partagée par Mohammed AlJofairi (@halawala) le

Où sortir la nuit à Paris : Le Mary Céleste 

Où sortir la nuit à Paris  Le Mary Céleste 

Se restaurer à Paris L’Auberge Bressane

Se restaurer à Paris – L’Auberge Bressane