Du cinq étoiles au concept décalé : où dormir à Paris

Le parc hôtelier parisien est en ébullition

Du cinq étoiles au concept décalé : où dormir à Paris
Du cinq étoiles au concept décalé : où dormir à Paris

Du cinq étoiles au concept décalé : où dormir en ville 

Avec près de 1 500 hôtels, plus de 80 000 chambres et des étoiles hissées au rang 5 et pour certaines labellisées Palace, le parc hôtelier parisien est en ébullition permanente. Ouvertures, réouvertures : au gré d’incessants chantiers touchant des unités indépendantes insolites comme les plus grands établissements de prestige – le Ritz, le Crillon, le Lutétia, la Samaritaine-Cheval Blanc -, le paysage hôtelier parisien doit compter depuis peu avec l’adjonction de concepts ayant repris du poil de la bête. Okko pour exemple, attendu en 2017. 

Sinon, la scène hôtelière parisienne se caractérise par une profusion d’hôtels indépendants ou versés dans le portefeuille de petits groupes entreprenants osant des concepts inédits. Certains sont ridicules ou ratés, d’autres font mouche tant ils sont dans l’air du temps et, surtout, attentifs à offrir décor, accueil, service et prestations à la hauteur. Surtout s’il s’agit de 3-étoiles. C’est évidemment dans les IIe et IXe arrondissements que ce phénomène se manifeste, parfois au touche-touche comme autour de la rue Trévise, de la place Blanche ou de la place Favart, mais la Rive gauche tient son rang avec des ouvertures aussi discrètes que prisées. 

Bonne nouvelle : l’abandon quasi-unanime des tics et du toc obligés par la fausse modernité connectée et la remise en bel usage des codes traditionnels à nouveau réclamés et recommandés. Caractère affirmé, confort et gourmandise : voici le nouveau visage des hôtels parisiens. 

https://www.instagram.com/p/BQBXjjql7ky/?utm_source=ig_embed

Ce qui se fait de mieux en hôtellerie de luxe

Ce qui se fait de mieux en hôtellerie de luxe

De la table toquée à la cantine de quartier

De la table toquée à la cantine de quartier