Tout d’abord, qu’en est-il du budget de votre évènement ?

Ode au mariage – Chapitre 1

Tout d'abord, qu'en est-il du budget de votre évènement ?
Tout d'abord, qu'en est-il du budget de votre évènement ?
Crédit Photo : Lucas Allen

TOUT D’ABORD : LE BUDGET 

Même si nous aimerions passer directement à la dégustation des gâteaux, nous devons vous diriger dans la bonne direction, de suite.
Après avoir dit « oui! » et glissé ce joli diamant à votre doigt, il est temps de se poser les bonnes questions et réaliser quelques tâches qui feront que vous trouverez très facilement la direction vers l’allée centrale le jour J. 

ANNONCEZ LA NOUVELLE

En changeant votre statut sur Facebook, c’est un moyen de propager la nouvelle de votre engagement très rapidement.
Mais voici une autre solution dont nous sommes plus friands : allez voir ou appelez vos parents en premier (habituellement, ce serait la mariée puis le marié).
Puis décrochez le téléphone et appelez vos amis les plus proches et faites-leur savoir que vous avez dit oui ! OUI ! OUI ! 

Nous vous entendons de loin, parler d’argent peut vous décourager. Mais faire des plans sans établir un budget, c’est comme conduire sans une jauge à essence : vous ne savez jamais quand et où vous allez en manquer. Et pour nous, la perspective de devoir annuler des plans que vous avez déjà définis (ou couper votre liste d’invités en deux) c’est beaucoup plus difficile que d’avoir pris le temps de converser à ce sujet dès le début. Alors avant de choisir un lieu ou de déposer un acompte pour votre robe, faites-vous la plus grande des faveurs en réunissant votre fiancé et la famille proche pour discuter des finances.

QUI PAYE POUR QUOI

Traditionnellement, la mariée et sa famille couvrent les dépenses du mariage, y compris le coût de la tenue de la mariée, les fleurs, les moyens de transport du jour J, les frais de photo, le voyage et hébergement pour le célébrant (si nécessaire), et toutes dépenses pour la réception. 
La mariée paie ensuite personnellement les cadeaux et des fleurs pour ses demoiselles, la bague de son époux et un cadeau pour lui. 
Les parents du marié organisent le dîner de répétition et l’homme du jour paie ses vêtements, les cadeaux des garçons d’honneur, la bague de la mariée et un cadeau pour elle.

Ces jours-ci, cependant, tout va à qui veut ainsi. Beaucoup de couples financent leur propre fête entièrement eux-mêmes, pendant que d’autres reçoivent l’aide d’un ou des deux groupes de parents.
L’essentiel est que chacun participe là où bon lui semble. 
Si l’argent vient d’ici et là, il est souvent plus acceptable pour chaque partie de payer pour des éléments spécifiques, tels que les fleurs ou le groupe de musiciens, au lieu de donner une somme forfaitaire. Cette tactique aide également à compenser les coûts de votre part (et désamorce les arguments) lorsqu’un parent se soucie plus d’un détail que vous. Si votre mère et père ont des sentiments forts sur le lieu ou la liste des invités, par exemple, il est logique qu’ils couvrent les dépenses qui viennent avec la location de l’emplacement ou en profiter pour avoir une plus grande fête en finançant les coûts de restauration ou de papeterie. Ou si votre père et mère (ou le marié) ont à cœur de servir du filet mignon, laissez-les s’en occuper.

Si vous payez personnellement pour le mariage, souvenez-vous que ce n’est que le début de votre vie ensemble ; vous voulez planifier et économiser pour les vacances, une maison, et peut-être des enfants un jour. Donc, pensez à moins de vous endetter, c’est mieux. Idéalement, vous ne voulez pas devoir un centime après le mariage, mais ce n’est pas toujours possible. Voici une bonne règle : évitez d’emprunter plus d’argent que vous ne pouvez vous permettre de rembourser en trois à six mois. Pour économiser, créez un compte bancaire séparé pour le mariage. De cette façon, vous pouvez voir ce que vous avez tous les deux économisé, et il est moins stressant que d’écrire un chèque de votre compte personnel à chaque nouvelle dépense. 

OÙ VA (SOUVENT) L’ARGENT 

Tous les mariages sont différents, certains couples optent pour un groupe de 16 musiciens tandis que d’autres jouissent d’une sensation époustouflante pour un lieu d’exception (ou une robe d’ailleurs), mais généralement la plupart de vos dépenses vont vers le lieu de votre réception même si vous prenez le parti d’un événement discret (votre cérémonie ne devrait couter que 3% de votre budget, y compris le coût du site, frais d’officiant et impréssion des programmes, si vous en avez). C’est vital de décider de ce qui est le plus important pour vous et définir des priorités avant que vous attribuez arbitrairement des chiffres.

Divins détails : vous délibérerez avec soin (et avec joie!) sur chaque élément. De votre papeterie à votre tenue au décor et au menu. 
Mais vous respirerez plus facilement si vous savez que vous respectez le budget. N’oubliez pas d’allouer des extras, y compris des pourboires, des frais et des cadeaux de mariage, dès le début.

All you need is love and a Wedding Planner

Faire des plans sans établir un budget, c’est comme conduire sans une jauge à essence : vous ne savez jamais quand et où vous allez en manquer.