Petites faims à Paris La Maison de la Truffe

Du panier à l’assiette

Petites faims à Paris La Maison de la Truffe

Petites faims à Paris – La Maison de la Truffe

19, place de la Madeleine, VIIIe 
Metro Madeleine 
Ouvert de 10h à 22h, fermé le dimanche 

www.maison-de-le-truffe.com

Du panier à l’assiette 
Depuis 1932, cette maison familiale, reprise en 2007 par Caviar Kaspia, célèbre le diamant noir. Ciselée et sertie sous toutes ses formes, la truffe révèle, ici, ses parfums puissants et envoûtants, généreux et mystérieux, ensorcelant ainsi les hommes et les femmes de goût. On trouve en cette institution gourmande des truffes noires fraiches du Lubéron ou du Périgord, selon les saisons et les arrivages. Détail important, il faut les consommer rapidement, dans les cinq à dix jours après l’achat, tout en prenant soin de les conserver dans le bac à légumes d’un réfrigérateur, entourées de papier absorbant à changer tous les jours. D’octobre à janvier, la princesse des truffes, la blanche d’Alba, une Piémontaise de caractère à l’odeur d’ail sauvage, s’invite pour le plus grand bonheur des connaisseurs. Au comptoir, huile d’olive, sel de Guérande, fromages frais, écrasée de pommes de terre, tagliatelles et risotto à la truffe réjouissent les amateurs de Tuber melanosporum. D’origine olympienne, selon la légende, la truffe aurait été créée par Dionysos, Aphrodite et Héphaïstos. Zeus, père des dieux et des hommes, comblé par cet antique trésor gustatif, décida alors d’en faire don aux mortels… Alexandre Dumas faisait dire à la truffe : « Mangez-moi et adorez Dieu ». 

Foi só im insigth, passou rs @mariqueiroz rsrs Maison de la trufe

Une publication partagée par Luiza Possi 🅰+ (@luizapossi) le

 

Petites faims à Paris La Grande Épicerie de Paris

Petites faims à Paris La Grande Épicerie de Paris

Petites faims à Paris La Tête dans les Olives

Petites faims à Paris La Tête dans les Olives